Shakhtar Donetsk / OL : « Lyon n’a besoin que d’un point pour se qualifier ».

Shakhtar Donetsk / OL  : « Lyon n’a besoin que d’un point pour se qualifier ».

Le grand jour est arrivé. Ce soir, au terme de la 6ème journée de la phase de groupes qui le verra affronter le Shakhtar en Ukraine, nous saurons si l’OL continuer son aventure en Champions League où si les rêves européens du club se poursuivront dans les méandres de l’Europa League.

LE CONTEXTE

Les deux nuls concédés par l’OL au bout du temps additionnel face à Hoffenheim (ndlr 3-3 en Allemagne puis 2-2 en France), ont empêché au club d’assurer sa place en 1/8 de finale de la prestigieuse Champions League. Alors oui, il ne reste mathématiquement plus qu’un point à prendre pour y accéder. Mais la tâche est loin d’être aisée face à un adversaire comme le Shakhtar Donestk, qui a encore son mot à dire en pouvant prétendre à une place au tour suivant et qui avait causé bien des ennuis aux Lyonnais à l’aller.

L’ENJEU

Là, pas besoin de tergiverser, l’enjeu est simple : valider le ticket pour les 1/8 de finale. L’OL n’a plus atteint la phase à élimination directe de la plus prestigieuse des compétitions européennes depuis la saison 2011-2012, voilà sept ans. Plus qu’un pas à franchir et le club retrouvera le standing qui était le sien au début du siècle : celui des plus grands clubs d’Europe, auquel il se doit d’appartenir. Une place en 1/8 ferait de l’OL un membre à part entière du Top 20 du Continent et lui assurerait des revenus conséquents, qui pourraient assurément l’aider à l’avenir. Mais le tableau ne serait pas entièrement noir en cas d’échec : si le club vient à être reversé en Europa League, il ferait alors parti des favoris légitimes au sacre suprême, lui qui en avait atteint les ½ finales il y a deux saisons de cela.

L’ADVERSAIRE

Le Shakhtar a peu à peu fait son trou sur la scène européenne. À l’image de l’OL, qui avait dominé le championnat de France avant de devenir l’une des places fortes du football européen, le club de Donetsk a assuré sa suprématie sur le plan national avant d’étendre son influence sur l’ensemble du Continent. Vainqueur de la Coupe de l’UEFA (ndlr la dernière édition de la C3, avant que celle-ci ne devienne l’Europa League), le club s’invite depuis en Champions League et s’infiltre parfois au-delà de la phase de groupes. Paulo Fonseca l’a annoncé, son ambition sera de s’en extirper une nouvelle fois. Et les Ukrainiens ont des armes à faire valoir, eux qui avaient posé de gros ennuis aux Rhodaniens à l’aller, menant de deux buts avant de se faire rattraper.

LES FORCES EN PRÉSENCE

L’annonce du groupe lyonnais a levé l’incertitude concernant Tanguy Ndombele. Le milieu international français sera bien de la partie pour affronter le Shakhtar lors de cette rencontre ô combien importante. En revanche, Bruno Genesio devra composer sans Maxwel Cornet, souvent décisif cette saison en Champions League, et sans Rafael et Jérémy Morel. Pour le reste, rien à signaler. Côté ukrainien, Paulo Fonseca pourra compter sur les retoursde Marlos et de Rakitskiy.

FasoSports.net

Facebook Comments

Laisser un commentaire